« Autres villes

         
Le site des sorties entre amis et rencontres amicales dans ta ville.
Nos Bons Plans »
Vacances inter OVS »
Forums > Débats
Autres forums sur des centres d'intérêt précis :
Grâce à ton aide, le site restera sympathique comme tu l'aimes !

Quel problème veux-tu soumettre à la communauté ?






◄◄67891011     ►►

Du pipi de chat
Auteur : Hulotte 
81/88

Date :    23-01-2019 18:18:21


Le Monde Planète

Climat : réussira-t-on à atteindre un pic des émissions en 2020 ?

Selon le World Resources Institute, les progrès sont insuffisants dans la majorité des secteurs clés, notamment l’énergie, les transports et l’utilisation des sols.
........

Par Audrey Garric• Publié hier à 01h39, mis à jour hier à 08h59

Auteur : Hulotte 
82/88

Date :    28-01-2019 21:58:53


Au Groenland, la glace fond quatre fois plus vite que ce que les scientifiques prévoyaient
La fonte des glaces approcherait un niveau critique au Groenland, ce qui n’est pas sans conséquence pour l’élévation du niveau de la mer.
suite sur le site internet National Géographic.
Auteur : Hulotte 
83/88

Date :    28-01-2019 22:18:04


Monsieur le Président,

Il y a urgence, le temps presse, les vers de terre disparaissent, et avec eux, les sols nourriciers.

Pour résumer, les vers de terre nourrissent les sols, et les sols nourrissent les plantes qui nous nourrissent ; ou nourrissent les animaux que nous mangeons. Et si dans la Nature, comme dans la vie, personne n’est irremplaçable, aucune technologie ou bestiole ne peut remplacer le travail de ces animaux. Un fait rare, exceptionnel, en opposition avec celui de l’abeille à miel, puisque, rien qu’en France, un insecte sur 4 est un pollinisateur, 10 000 pollinisent dont 1 000 espèces d’abeilles !

suite de la lettre sur https://mrmondialisation.org/urgence-absolue-pour-le-ver-de-terre/?fbclid=IwAR0jqXHX0NQCdewnv8icxJxqM36SdfBX7MirqWVj_oKN5m2QxcjSQn4SHis
Auteur : Hulotte 
84/88

Date :    06-02-2019 21:35:34


83% des terres agricoles
du globe sont consacrées à l'élevage, à en croire une étude publiée en juin dernier dans la revue Science.

"Alors même que les produits issus des animaux ne fournissent que 18% des apports en protéines et 37% des apports en calories" constate The Guardian.

"Ces nouvelles recherches démontrent que sans viande, ni produits laitiers, la surface des terres agricoles pourrait être réduite de 3/4- soit les surfaces des USA, Chine, Europe et Australie réunies-" et tout de même , nourrir l'humanité.

Sans pousser la population à devenir végane, mettre l'accent sur les modes d'élevage les plus responsables -en renonçant par exemple aux zones déforestées - contribuerait à réduite l'impact écologique.
Une évolution dans ce sens est urgente, pour le quotidien britannique: "la conversion des espaces sauvages en terre arables est la première cause d'extinction de la faune et flore, à l'heure où déjà 96% des mammifères à l'échelle mondiale sont soit des êtres humains, soit du bétail."


source: courrier international 13 au 18 décembre 2018.
Auteur : Hulotte 
85/88

Date :    17-02-2019 14:50:55




Près de la moitié des espèces d'insectes, essentiels aux écosystèmes comme aux économies, sont en déclin rapide dans le monde entier, alerte une étude qui met en garde contre un "effondrement catastrophique" des milieux naturels https://t.co/pyWMEJzovd par @CathHours#AFPpic.twitter.com/sFrZ6FksHq
— Agence France-Presse (@afpfr) February 12, 2019
Auteur : Hulotte 
86/88

Date :    17-02-2019 14:52:25


PARIS - Près de la moitié des espèces d’insectes, essentiels aux écosystèmes comme aux économies, sont en déclin rapide dans le monde entier, alerte une étude qui met en garde contre un «effondrement catastrophique» des milieux naturels.

«La conclusion est claire: à moins que nous ne changions nos façons de produire nos aliments, les insectes auront pris le chemin de l’extinction en quelques décennies», soulignent les auteurs de ce bilan «effrayant», synthèse de 73 études, qui pointe en particulier le rôle de l’agriculture intensive.

Aujourd’hui, environ un tiers des espèces sont menacées d’extinction «et chaque année environ 1% supplémentaire s’ajoute à la liste», ont calculé Francisco Sanchez-Bayo et Kris Wyckhuys, des universités de Sydney et du Queensland.

Ce qui équivaut, notent-ils, «au plus massif épisode d’extinction» depuis la disparition des dinosaures.

«La proportion d’espèces d’insectes en déclin (41%) est deux fois plus élevée que celle des vertébrés et le rythme d’extinction des espèces locales (10%) huit fois plus,» soulignent-ils.

Quand on parle de perte de biodiversité, le sort des grands animaux capte souvent l’attention. Or les insectes sont «d’une importance vitale pour les écosystèmes planétaires»: «un tel événement ne peut pas être ignoré et devrait pousser à agir pour éviter un effondrement des écosystèmes naturels qui serait catastrophique», insistent les scientifiques, dans ces conclusions à paraître dans la revue Biological Conservation.

Exemple de service vital rendu par les insectes, et sans doute le plus connu, la pollinisation des cultures.

À l’inverse, exemple d’impact de leur disparition sur toute la chaîne alimentaire: le déclin «vertigineux» des oiseaux des campagnes révélé en France en 2018.
«Il n’y a quasiment plus d’insectes, c’est ça le problème numéro un», expliquait alors un des auteurs de l’étude française, Vincent Bretagnolle: car même les volatiles granivores ont besoin d’insectes à un moment dans l’année, pour leurs poussins...
Auteur : Hulotte 
87/88

Date :    19-02-2019 21:00:59


France 5 20h55, ce soir, Déchets, le grand détournement.
Auteur : Hulotte 
88/88

Date :    20-02-2019 21:20:07


ou comment mettre la poussière sous le tapis...

◄◄67891011     ►►



Retour à l'index du Forum
Pros : créez & placez votre publicité ici »

« Voir les autres

Viens discuter sur le forum


0.0327s